Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/1/d289565450/htdocs/cosmeticofficine/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5841
L’ACNE

L’acné est une dermatose faciale inflammatoire qui apparaît principalement à l’adolescence (chez 70 à 95% des adolescents). On peut la rencontrer chez des adultes, des nouveau-nés ou dans certaines autres situations. L’acné n’est pas une affection chronique. La plupart du temps elle disparaît entre 20 et 25 ans, mais dans certains cas elle persiste à l’âge adulte. On peut observer des poussées en période prémenstruelle chez la femme, pendant la grossesse, chez certains nourrissons ou enfants (rare) ou encore à la ménopause.


  • Physiopathologie

-> L’hyperkératinisation : au niveau de l’infra-infundibulum, on observe un épaississement des couches granuleuses et cornées suite à une anomalie de la desquamation. Le sébum se retrouve comprimé dans le canal pilo-sébacé et ce dernier pour compenser se gonfle. L’hyperkératose peut boucher la lumière du canal excréteur. Il se crée un bouchon corné ou micro-comédon qui empêche l’écoulement du sébum vers la surface cutanée.

-> L’hypersécrétion sébacée 

Les androgènes (testiculaires chez les hommes et surrénaliens chez la femme) contrôlent et stimulent la production du sébum. Chez les acnéiques, la sécrétion androgénique est généralement normale mais le métabolisme cutané est plus important. Les glandes sébacées deviennent plus volumineuses et plus nombreuses, une séborrhée (augmentation anormale de la sécrétion de sébum) peut apparaître et devenir importante, la peau est grasse. Un comédon fermé ou point blanc ou encore microkyste se forme car le sébum, emprisonné, s’accumule dans le canal pilaire. Lorsque le bouchon corné finalement cède, le sébum arrive enfin à la surface cutanée où il va s’oxyder au contact de l’air pour devenir noir. Le comédon est alors ouvert, on l’appelle point noir. Les comédons sont parfois volumineux, on les appelle alors macro-comédons.

-> La flore bactérienne : la flore saprophyte de la surface cutanée peut venir coloniser le canal folliculaire. On observe surtout une prolifération de Propionibacterium acnes dans les mécanismes acnéiques. Ces bactéries possèdent des lipases qui vont transformer les triglycérides du comédon en acides gras comédogènes, irritants et responsables des processus inflammatoires. Elles sécrètent aussi d’autres substances favorisant l’inflammation. Le comédon éclate dans le derme et des lésions inflammatoires de l’acné se forment : les papules et les pustules. La papule est un bouton surélevé à la surface de la peau et la pustule en est une évolution, un point purulent y est contenu. Une transformation plus profonde peut apparaître dans certaines formes d’acné grave : c’est le nodule, il laissera volontiers des cicatrices visibles et persistantes sur la peau.

Un terrain génétique favorisant, par ailleurs, serait une des causes de survenue d’acné.


  • Clinique

Lesacne-retentionnelle lésions acnéiques sont présentes essentiellement sur le visage et le tronc. On distingue l’acné rétentionnelle représentée par les bouchons cornés et les comédons ouverts ou fermés, de l’acné inflammatoire qui apparaît sous l’action des bactéries pour former des papules, des papulopustules, des macrokystes (masses arrondies, molles et mobiles) surmontés de papulopustules. Dans certaines formes graves des lésions nodulokystiques apparaissent.

Pour l’acné d’apparition tardive, les éruptions sont surtout localisées sur la partie inférieure du visage (menton et zone péri-buccale).

Lesacne-inflammatoire cicatrices persistent volontiers si les lésions inflammatoires n’ont pas été traitées, si elles ont été constamment manipulées ou encore exposées aux rayons solaires ultraviolets. Elles peuvent prendre plusieurs aspects : déprimées atrophiques ou plutôt hypertrophiques, tâches dépigmentées ou hyperpigmentées.

Le soleil a un effet anti-inflammatoire qui, dans un premier temps, réduit les lésions mais qui, dans un deuxième temps, provoque un épaississement de la peau aggravant l’obstruction du follicule pilo-sébacé.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site « Ensemble contre l’acné« .

 

  • Diagnostic différentiel 

Le plus courant sur le visage est la rosacée à un stade papulo-pustuleux.

La page consacrée à la prise en charge cosmétologique de l’acné est réservée aux étudiants en pharmacie et pharmaciens. Cependant, un résumé de cette dernière est disponible ci-contre.